Communiqué


26.10.2012

Conférence de presse: Marges des médicaments : 410 millions plus élevées en Suisse qu’en Europe

La comparaison des marges sur les médicaments soumis à ordonnance, effectuée pour la deuxième année consécutive par santésuisse, montre que les marges en Suisse sont 410 millions de francs plus élevées que dans les pays européens de comparaison. Cette somme correspond à 2% de primes. santésuisse demande des mesures de correction pour soulager les assurés.

santésuisse présente aujourd’hui pour la deuxième année consécutive sa comparaison des marges de la distribution des médicaments. L’analyse montre que les marges en Suisse sont supérieures de 410 millions de francs à la moyenne des pays européens de comparaison, ce qui correspond à 2% de prime. Les médicaments prescrits ont représenté 4,7 milliards de francs à la charge de l’assurance-maladie de base en 2011. Sur ces 4,7 milliards, 1,23 a été versé aux distributeurs – grossistes, pharmaciens, médecins dispensants et hôpitaux – à titre de marge, 3,4 milliards sont revenus aux fabricants et 110 millions à la Confédération sous forme de TVA.

Proposition de santésuisse
Pour santésuisse, les marges en Suisse devraient être ramenées à la valeur moyenne des pays de comparaison. Elles reflèteraient ainsi mieux les coûts effectifs de chaque canal de distribution. Les médecins dispensants sont pour leur part rémunérés une fois par le biais du tarif médical TARMED qui rétribue la consultation et une fois par la marge des médicaments qu’ils vendent. Cette double rémunération n’est économiquement pas justifiable. La perte de chiffre d’affaire que subiraient les pharmaciens en cas d’alignement de leurs marges sur celles de leurs homologues européens pourrait être atténuée par le transfert aux pharmaciens de nouvelles prestations dans le cadre de l’assurance-maladie de base, par exemple le suivi des malades chroniques. Les marges des différents canaux de distribution doivent respecter le critère d’économicité. Il serait souhaitable que l’OFSP adapte la législation de telle sorte que les partenaires tarifaires puissent proposer des solutions qui feraient ensuite l’objet de négociations.

Comparaison des marges
L’étude de santésuisse prend comme pays de référence les mêmes pays que l’Office fédéral de la santé publique retient pour la formation du prix des médicaments à la charge de l’assurancemaladie: Danemark, Allemagne, Grande-Bretagne, Hollande, France et Autriche. Pour tous ces pays, la marge calculée correspond à la différence entre le prix au sortir d’usine et le prix à la vente sans TVA, avec un facteur de correction tenant compte du niveau des salaires, loyers et taux d’intérêt dans chacun des pays.

 

 

 

Interlocuteur

Documents

Informations complémentaires

santésuisse est l’association faîtière des assureurs-maladie suisses. Elle représente plus de 60 assureurs avec près de 6,5 millions d’assurés. santésuisse défend un système de santé libéral, social, financièrement supportable, une gestion efficiente des moyens et des prestations de santé de bonne qualité au juste prix.