Investir dans la qualité et l’efficacité

Article Mise au point


01.06.2017

Oui à la rationalisation, non au rationnement!

Investir dans la qualité et l’efficacité

Qualité et efficacité doivent devenir les mots d’ordre de notre système de santé : il faut déclarer la guerre aux prestations superflues, inefficaces et de qualité insuffisante.

Actuellement, la Berne fédérale caresse l’idée de juguler la hausse des coûts de l’assurance-maladie au moyen de budgets globaux. La population ne devrait toutefois guère apprécier que des prestations nécessaires et efficaces soient ainsi limitées.

Les médecins doivent se mobiliser

Dans ces conditions, l’opposition des médecins – soutenue par santésuisse – aux budgets globaux et au rationnement est compréhensible. Mais les médecins devraient alors aussi concourir à éviter activement les prestations superflues, inefficaces, voire nocives, afin que des méthodes radicales telles que les budgets globaux et le rationnement ne puissent rallier une majorité. La FMH serait bien inspirée de soutenir le projet pour plus de qualité et d’économicité dans l’assurance-maladie. Dans le secteur ambulatoire justement, les patients manquent de critères et de mesures de la qualité comparables permettant de choisir leur médecin en toute objectivité.

Améliorer le projet du Conseil fédéral relatif à la qualité au lieu de le rejeter

La Suisse a donc raison d’investir dans la qualité et l’efficacité. Quiconque attache de l’importance à notre système de santé ne peut décemment s’opposer à l’amélioration de la qualité et à la transparence qui en découle. Car tôt ou tard, nous aurons tous besoin de soins de santé.

Interlocuteur