Communiqué


23.01.2013

Un catalogue de mesures parfois contradictoires

Le Conseil fédéral présente aujourd’hui sa stratégie « Santé2020 » avec 36 mesures pour aménager le système de santé suisse. Ce document a le mérite d’aborder le système de santé dans sa globalité mais les mesures envisagées par le Conseil fédéral sont, selon santésuisse, parfois contradictoires et la stratégie manque de cohérence.

Christoph Meier, directeur de santésuisse, regrette que « la stratégie présentée aujourd’hui manque partiellement les buts que le Conseil fédéral s’est fixé, en particulier la garantie d’une offre de prestations de soins optimale à un coût supportable ».

Limiter les prestations inutiles ou inadéquates
Le Conseil fédéral veut renforcer les mesures contre les prestations inadéquates, inutiles ou de qualité insuffisante. santésuisse soutient les efforts du Conseil fédéral dans ce domaine comme dans sa lutte contre les tarifs et les prix excessifs. En dernier ressort, ce sont les assurés qui en font les frais.

Mise sous tutelle des assurés
Le Conseil fédéral affirme à juste titre que les patients doivent faire preuve de plus d’autonomie et de responsabilité et souhaite renforcer les compétences individuelles de la population en matière de santé. Parallèlement, le Conseil fédéral propose aussi de limiter les possibilités de choix de modèles d’assurance. « Sous l’étiquette d’une ‘simplification du système de primes’, ce sont les assurés qu’on met sous tutelle », regrette Christoph Meier.

Contre-projet à la caisse publique
Certains éléments du contre-projet indirect à l’initiative pour une caisse publique n’ont rien à voir, ou vont à l’encontre des objectifs visés. La réassurance ne permet en rien de limiter la sélection des risques, bien au contraire : cela revient à créer une caisse unique pour une partie des assurés, dont les coûts de santé sont élevés. Tout incitatif à mieux maîtriser les dépenses disparaît complètement.

Interlocuteur

Documents

Informations complémentaires

santésuisse est l’association faîtière des assureurs-maladie suisses. Elle représente plus de 60 assureurs avec près de 6,5 millions d’assurés. santésuisse défend un système de santé libéral, social, financièrement supportable, une gestion efficiente des moyens et des prestations de santé de bonne qualité au juste prix.