Communiqué


retour
23.10.2019

Assureurs-maladie et hôpitaux lancent l’échange numérique de données «SHIP»

Les hôpitaux peuvent désormais traiter numériquement leurs processus administratifs avec les assureurs-maladie et les administrations cantonales. Jusqu’à présent, les données concernant les traitements des patients étaient laborieusement transmises par fax, courrier ou téléphone. Grâce à «SHIP», l’échange de données devient plus simple, plus sûr et nettement moins coûteux pour tous les participants. La protection des données est garantie par cryptage et transfert direct.

L’échange numérique de données «SHIP» permet le traitement automatisé, sans erreur et efficace des processus administratifs entre les fournisseurs de prestations et les répondants des coûts. Les transferts de données entre un hôpital et un assureur-maladie ou une administration cantonale, qui actuellement nécessitent très souvent des opérations fastidieuses et font encore appel au papier, au téléphone, au fax ou au courrier postal, s’effectueront dorénavant par échange numérique. Après avoir été testé et perfectionné dans le cadre d’essais intensifs avec des partenaires-pilotes au cours des derniers mois, «SHIP» peut maintenant entrer dans sa phase opérationnelle. Les premiers partenaires – la caisse-maladie Helsana et les hôpitaux de Soleure – ont endossé le rôle de pionniers en entamant l’exploitation opérationnelle en octobre 2019. D'autres hôpitaux et assureurs-maladie suivront dans les semaines à venir. Le standard de communication uniforme «SHIP» (Swiss Health Information Processing) est au cœur de cet échange numérique de données. Grâce à des processus électroniques standardisés, «SHIP» permet d’ouvrir des cas de prestations, d’échanger des informations sur le traitement et de clarifier toutes les questions de prise en charge des coûts. Le transfert de données sécurisé d’un point à un autre ne se limite pas seulement aux applications entre hôpitaux, assureurs-maladie et administrations cantonales. «SHIP» crée les conditions optimales pour une numérisation effective et durable du système de santé – favorisant ainsi des gains d’efficacité considérables, et par là-même des économies de coûts de même ampleur.

Une très grande importance a été accordée aux questions concernant la protection des données. Le standard «SHIP» mis en œuvre est l’un des plus stricts en matière de protection des données pour permettre le transfert sécurisé, de bout en bout, de données personnelles. Aujourd’hui, les données sensibles passent entre les mains de plusieurs personnes. «SHIP» crée en revanche un corridor hermétique au moyen duquel les données sont transférées sous forme cryptée sans intermédiaire.

Les standards «SHIP» sont disponibles en libre accès sur le site eCH (www.ech.ch, l’association de normalisation pour les projets de cyberadministration en Suisse).

Informations complémentaires: Domenico Fontana, CEO de SASIS SA, tél. 032 625 42 01, domenico.fontana@sasis.ch

Documents


Informations complémentaires

SASIS SA fournit des données actuelles et pertinentes sur l’évolution des coûts de la santé et de l'assurance-maladie. Les données de SASIS SA sont utilisées pour le traitement administratif de l’achat de prestations jusqu’aux statistiques de la branche, et tiennent lieu de standard pour tous les partenaires du système de santé. De plus, SASIS SA produit entre autres la carte d’assuré/e suisse et exploite le registre des codes-créanciers (RCC), auprès duquel les fournisseurs de prestations, tels que les hôpitaux et médecins, peuvent s’enregistrer. SASIS SA leur délivre un numéro RCC, qui est indispensable pour facturer leurs prestations aux assureurs-maladie. SASIS SA est une filiale financièrement et juridiquement indépendante de santésuisse.

Association faîtière des assureurs-maladie suisses, santésuisse défend un système de santé libéral, social, financièrement supportable, une gestion efficiente des moyens et des prestations de santé de bonne qualité au juste prix.