«Examen réussi!»

Article infosantésuisse


31.07.2017

De nouveaux spécialistes pour la branche

«Examen réussi!»

Après une année et demie de travail intense, il n’y a pas de verdict plus libérateur que les mots «examen réussi». C’est ce qu’ont entendu avec un immense soulagement les 43 nouveaux diplômés portant désormais le titre de «spécialiste en assurance-maladie». Et avec eux, l’ensemble de la branche est heureuse de voir son réservoir s’enrichir de spécialistes confirmés.

«Il faut d’abord semer avant de pouvoir récolter»: transposée dans le monde de l’assurance-maladie, cette citation signifie que dans l’intérêt – et sous la responsabilité de la branche –, il lui appartient de veiller à avoir des spécialistes et cadres bien formés. Etant donné la complexité croissante de notre système de santé et des assurances sociales, des professionnelsreconnussont un facteur de succès important. La remise des brevets fédéraux de spécialiste en assurance-maladie a lieu pour toute la Suisse à Soleure. Et ce pour une bonne raison car santésuisse, engagée depuis des années dans la formation et le perfectionnement des professionnels et cadres, a reçu du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) le mandat d’organiser cet examen professionnel fédéral. C’est donc un honneur de fêter dignement la remise des brevets dans la «ville des ambassadeurs». Ainsi, fin août 2017, les 43 nouveaux diplômés ont reçu dans le bâtiment du Landhaus de Soleure leur brevet de «spécialiste en assurance-maladie». Mais pour réussir l’examen, il a fallu suivre une année et demie de formation en cours d’emploi, afin de permettre aux participants de traiter non seulement des cas complexes de remboursement de prestations mais aussi de conseiller avec compétence les assurés pour toutes les questions concernant les assurances-maladies et les assurances sociales.

Les diplômées

Des qualités qui vont au-delà du règlement d’examen

Daniel Wyler, président de la Commission d’examen, a fait comme à son habitude un discours plein d’humour en allemand et français. Il a notamment évoqué le Dalaï Lama, qui regrette qu’il n’y ait plus guère à notre époque de personnes qui ont une bonne vue d’ensemble dans différents domaines à la fois. Les nouveaux titulaires du brevet ne sont certes pas non plus des génies au savoir universel, a affirmé Daniel Wyler sur un ton amusé. Mais ils sont des spécialistes chevronnés, qui avec beaucoup de motivation, de persévérance et de passion cherchent à avoir la meilleure vue d’ensemble possible dans notre système de santé complexe.

43 attestations de compétences professionnelles

Pour Inge Bohmüller, responsable de projet des cycles de formation Brevet et Examen professionnel supérieur, la remise des brevets est toujours un moment privilégié. « Les exigences de l’examen sont élevées et la préparation réclame un travail intensif - de la part de tous les participants. Il est donc remarquable que cette année la branche soit de nouveau parvenue à former plus de quarante spécialistes dont le savoir-faire profite aussi bien aux assureurs qu’aux assurés». Alain-Gérard Scherwey, responsable du département Formation chez santésuisse, a pour sa part exhorté les nouveaux titulaires du brevet à mettre en pratique au quotidien leurs compétences professionnelles avérées et à ne pas se reposer sur leurs lauriers: «Notre branche est en constante mutation, les processus d’assurance deviennent plus complexes à chaque modification de loi. Etre professionnellement à jour et évoluer en permanence font partie des défis auxquels nous devons continuellement faire face ».

Petit détour par dans la Death Valley

Jens Vieler, l’orateur invité et coureur du désert, s’est posé un défi d’un tout autre genre. Dans son exposé passionnant, il a parlé de son rêve devenu réalité – courir le légendaire marathon «Badwater» qui l’a conduit sur plus de 217 kilomètres à travers l’inhospitalière Vallée de la mort. Et même si la majorité des diplômés frais émoulus peuvent estimer rétrospectivement que leur période de formation, d’apprentissage et surtout d’examen est tout à fait comparable à un marathon – avec les consignes de tenir bon – ils ont été très impressionnés par la performance physique et mentale de ce sportif d’exception. Et par le charisme de ce coureur du désert qui a montré à ses auditeurs ce qu’un homme est capable de faire lorsque le corps et l’esprit sont en harmonie.

Inge Bohmüller

Interlocuteur

Informations complémentaires

«Et les vainqueurs sont …»

Premiers (note finale de 5)
Nadine Brandenberger, Helsana Zurich; Beat Bubendorf, SUVA Bâle ; Ramona Schär, CSS Schlieren; Jasmin Speck, SWICA Saint-Gall; Daniela Zgraggen, Atupri Lausanne

Deuxièmes (note finale de 4,9)
Sandra Burgherr, Concordia Lucerne ; Susanne Jost, Institution commune LAMal; Franziska Kaufmann, CSS Lucerne ; Nadja Pfister, ÖKK Winterthur

Suivis de près par
Arbene Bardhi, CSS Schlieren; Alexandra Beeler, CSS Lucerne ; Valdrin Berisha, Groupe Mutuel Sion; Diana Brescianini, KPT Berne ; Eveline Bürge, Sanitas Winterthur; Isabel Burkhard, Concordia Zurich; Silvia Costantini, KPT Berne ; Sven Dohnalek, SWICA Baden; Sascha Dubach, Visana Bienne ; Samantha Forster, SWICA Winterthur; Franziska Geiger, Helsana Saint-Gall; Marianne Héritier, CSS Lausanne ; Michael Hirschi, Visana Berne ; Martial Jäger, Groupe Mutuel Sion; Vanessa Knöpfel, Sanitas Zurich; Doris Leuzinger; Glarner Krankenversicherung; Rita Mayer, Atupri Zurich; Male Sore Memeti, Visana Zurich; Michaela Möllendorf, CSS Schlieren; Mélanie Montandon, Assura Le Mont-sur-Lausanne; Tamara Nussbaum, SLKK Zurich; Serena Pangione, CSS Lucerne ; Seline Peytregnet, SWICA Winterthur; Lara Pochon, Groupe Mutuel Villars-sur-Glâne ; Imanol Rodriguez Ruiz, Visana Berne ; Lea Röthlisberger, Institution commune LAMal Soleure; Bashkim Sulja, Groupe Mutuel Martigny ; Robine Schärli, Concordia Lucerne; Sarah Spirig, Helsana Saint-Gall; Eliane Tanner, Agrisano Brugg; Giovanni Tamburrino, Groupe Mutuel Sion; Léa Verilli, Assura Le Mont-sur-Lausanne ; Emilie Weber, Assura Le Mont-sur-Lausanne ; Samira Zulic, ÖKK Landquart