Les médicaments générateurs de chiffre d’affaires

Article infosantésuisse


09.04.2018

Chiffre d’affaires indexé sur le prix public (2015=100%

Les médicaments générateurs de chiffre d’affaires

Une analyse des coûts révèle quels médicaments font grimper les coûts, à savoir les immunosuppresseurs et les médicaments oncologiques. En 2017, ces deux groupes de médicaments ont représenté 22% du chiffre d’affaires total des médicaments.

* Groupe de médicaments basé sur le système de classification anatomique, thérapeutique et chimique (ATC).

* Groupe de médicaments basé sur le système de classification anatomique, thérapeutique et chimique (ATC)

Les immunosuppresseurs et les médicaments oncologiques font grimper les coûts des médicaments.

Les médicaments soumis à prescription et utilisés en ambulatoire ont représenté non moins de 9% des coûts totaux de la santé en 2015 selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). Rien qu’entre 2015 et 2017, les coûts des médicaments remboursés par les caisses ont enregistré un bond de 18%. Ce qui est frappant, c’est que ce dernier est imputable avant tout aux deux groupes de médicaments les plus vendus. D’une part les immunosuppresseurs (part du chiffre d’affaires en 2017: 12%) avec une hausse de 35%, lesquels sont administrés notamment en cas de maladies auto-immunes et d’affections rhumatismales, et de l’autre les médicaments oncologiques (part du chiffre d’affaires en 2017: 10%) avec une progression de 43%.

Boom des traitements anticancéreux

De nombreux nouveaux médicaments ont été autorisés entre 2015 et 2017 pour soigner les cancers. Certaines anciennes préparations ont également été remplacées par ces nouveaux médicaments très coûteux. Compte tenu de la hausse du nombre de cancers diagnostiqués et de la tendance au traitement personnalisé, les coûts dans l’AOS au cours de cette même période ont progressé de plus de 40% dans ce domaine. Cette évolution a suscité parallèlement une discussion à la fois polémique et délicate sur le rapport coûts/bénéfices de ces traitements.

Nouveaux immunosuppresseurs

Une évolution similaire a été constatée pour les immunosuppresseurs ; il s’agit de médicaments qui affaiblissent le système immunitaire et sont utilisés, entre autres, pour soigner les maladies rhumatismales. De nouvelles substances actives et de nouvelles options de traitement font grimper les prix et les volumes de façon constante. S’y ajoute le fait que dans ce groupe aussi, de plus en plus de préparations biologiques arrivent sur le marché, c’est-à-dire des substances médicamenteuses obtenues avec des moyens issus ou à l’aide d’organismes biologiques. Même si les premiers médicaments biologiques ne sont plus sous licence, il n’existe pas encore pour l’heure de génériques bon marché (biosimilaires) sur le marché. (SST)

Interlocuteur