Les cliniques psychiatriques retardent l’introduction du nouveau

Communiqué


15.09.2017

Les cliniques psychiatriques

Les cliniques psychiatriques retardent l’introduction du nouveau

Les partenaires tarifaires ont approuvé la convention sur une structure tarifaire commune si bien qu’aucun obstacle ne devrait plus s’opposer à l’introduction de TARPSY le 1er janvier 2018. Toutefois, cela présuppose que les cliniques psychiatriques fournissent les données TARPSY ponctuellement à tarifsuisse. Or moins de dix pour cent des données requises sont parvenues à tarifsuisse à ce jour.

Les données de coûts constituent la base pour les négociations de prix entre les partenaires tarifaires. Dans le cadre de la livraison des données, tarifsuisse a sollicité les données TARPSY dès avril pour assurer une transition sans anicroches vers le nouveau système tarifaire. Cependant, moins de 10% de données en conformité TARPSY ont été reçues jusqu’à aujourd’hui si bien qu’il est impossible de procéder au contrôle d’efficacité des tarifs prescrit par la loi. Dans ces circonstances, tarifsuisse est dans l’impossibilité de mener des négociations de prix et demandent aux fournisseurs de prestations de livrer des données correctes (en particulier les journées de soins et le volume de prestation correspondant).

En psychiatrie des adultes, la négociation de tarifs TARPSY est obligatoire dès 2018, tandis qu’en psychiatrie des enfants et des adolescents le changement interviendra en 2019.

TARPSY (système tarifaire national pour la psychiatrie) est un tarif uniforme pour la rémunération de prestations stationnaires en psychiatrie. Il fait appel à des forfaits journaliers basés sur les prestations. La structure tarifaire a été développée par la SwissDRG SA sur la base des travaux préparatoires de H+ Les Hôpitaux de Suisse et de la Direction de la santé du canton de Zurich.

 

Interlocuteur

Documents

Informations complémentaires

tarifsuisse sa est la plus grande société d’achat de prestations des assureurs-maladie dans l’assurance obligatoire des soins (AOS). Sa part de marché s’élève à près de 60%. Avec le management des prestations, elle soutient ses clients dans l’intérêt des payeurs de primes. Son siège social se trouve à Soleure et elle possède des succursales à Berne, Lausanne et Zurich et Bellinzone.