Informations générales

Vous trouverez ici des informations importantes concernant les compétences et les responsabilités de différents acteurs pendant la crise du coronavirus.
plus d'informations

 

Fiches d'informations de l'OFSP

Nouvelles informations concernant l'épidémie de coronavirus

03.04.2020
Communiqué

Les réserves aideront à surmonter la crise

Les réserves des assureurs-maladie garantissent le financement des coûts subis par les hôpitaux, les médecins et les patients pendant la crise du coronavirus.


17.03.2020
Communiqué

Les assureurs-maladie apportent leur contribution pour surmonter la crise du coronavirus

Les assureurs-maladie mettent tout en œuvre pour continuer à assumer leurs tâches en faveur des assurés, même dans la situation d'urgence actuelle. Ils veillent notamment à ce que les questions relatives au financement de prestations soient résolues de manière pragmatique et rapide également durant la crise du coronavirus.


FAQ

Epidémie de coronavirus

Les contacts personnels n’étant pas possibles en raison de la crise du coronavirus, les caisses-maladie ont mis en place des consultations par vidéo ou téléphone. Mais toutes les caisses sont opérationnelles et continuent de fournir leurs prestations quasiment normalement. 

La plupart des caisses-maladie proposent des conseils médicaux par téléphone, aussi appelés télémédecine ou Telmed. Cela permet aux assurés d'obtenir rapidement un premier conseil médical en évitant les risques d'un contact personnel. Les autres assurés sont priés de s'adresser à leur médecin de famille.

L'OFSP recommande, pour toutes questions médicales – sauf en cas d'urgence – de toujours contacter en premier lieu votre médecin de famille ou votre centre de télémédecine (Telmed) et de suivre leurs instructions.

Oui, si un médecin a prescrit un tel test à une personne présentant des symptômes de la maladie.

Non, la loi ne prévoit pas d’exonération de la franchise et de la quote-part même en cas de pandémie.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) publie sur son site web les informations les plus actuelles concernant l’épidémie de coronavirus. De plus, l’OFSP a mis en place une ligne d’information téléphonique joignable tous les jours, 24 heures sur 24: +41 58 463 00 00 00

L’Association des communes suisses a également mis en ligne une plate-forme d’information sur les mesures prises par les communes.

Les agences des caisses-maladie peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 11 mai 2020, sous réserve de la mise en place de mesures de protection. Toutefois, veuillez jusqu'à nouvel ordre à rester en contact avec votre assureur-maladie par téléphone ou en ligne.

Le coronavirus n’entraînera pas d'augmentation des primes, car les assureurs-maladie disposent de réserves pour amortir d'éventuels coûts supplémentaires. En revanche, les stocks d'urgence tels que le matériel de protection ou les médicaments devront être mieux fournis à l'avenir. Cela ne reviendrait pas très cher.

Oui, il n'y a pas de liste d'attente. Les traitements sont réalisés rapidement, également pendant la crise. Les assureurs-maladie y contribuent, par exemple en délivrant des garanties de prise en charge des coûts le plus rapidement et le plus simplement possible.

De nombreuses personnes rencontrent des difficultés économiques en raison de la crise. En fonction de l’évolution de leur situation de revenu, elles peuvent demander des réductions individuelles de primes auprès de leur canton de résidence. Les conditions à remplir et le montant de la réduction varient d'un canton à l'autre.

Les caisses-maladie veillent à ce que les primes soient utilisées exclusivement pour couvrir les coûts du diagnostic et du traitement de maladies. Cela s'applique également aux coûts des soins ambulatoires et stationnaires liés au coronavirus.

Oui. Les assureurs-maladie prennent en charge les coûts des tests lorsque les patients souffrent de symptômes graves ou présentent un risque élevé de complication (voir le lien de l’OFSP pour de plus amples détails). La participation aux coûts et la quote-part restent dues comme par le passé.

Oui, l’application aide à empêcher la propagation du coronavirus. La protection des données est garantie avec l’application co-développée par l’EPFL et l’EPFZ. Il est essentiel qu'aucune information personnalisée ne circule et ne soit stockée de manière décentralisée sur le smartphone.

Lien vers les informations / OFSP

Infosantésuisse

08.04.2020
Article infosantésuisse

Des prestations extraordinaires

Verena Nold, directrice de santésuisse parle de la situation actuelle: notre système de santé est entièrement accaparé par la pandémie du coronavirus.


08.04.2020
Article infosantésuisse

Même principe actif, même origine, mais une importante différence de prix

Alors que le système des prix de référence pour les génériques a fait ses preuves depuis des années dans les pays voisins, les fabricants suisses s’y opposent. Or la crise actuelle du coronavirus révèle que des prix excessifs ne peuvent pas empêcher les difficultés d’approvisionnement de certains produits. Les stocks obligatoires offrent une meilleure protection que les prix excessifs.


07.04.2020
Article infosantésuisse

Parés pour faire face à une situation extraordinaire

Les assureurs-maladie mettent tout en oeuvre pour remplir leurs obligations en faveur des assurés, même dans la crise actuelle du coronavirus. Si les coûts du système de santé devaient augmenter en raison de cette pandémie, les assureurs disposeraient de réserves qui sont prévues pour de telles situations.


Interlocuteur