Communiqués de presse de santésuisse

Vous trouverez ici les communiqués de presse de santésuisse concernant des sujets de politique de santé actuels ainsi que des documents qui se réfèrent à des conférences de presse de santésuisse.



06.09.2019
Communiqué

Il faut maintenant introduire rapidement les tarifs forfaitaires

La décision claire du Tribunal administratif fédéral ouvre la voie à l'introduction rapide de forfaits pour les soins ambulatoires. L'étape suivante devrait être l'élaboration commune, par les partenaires tarifaires, d'une structure tarifaire ambulatoire tournée vers l'avenir. Les tarifs forfaitaires améliorent la transparence pour les assurés et les assureurs. En associant les forfaits ambulatoires à des mesures de garantie de la qualité, des prestations superflues et des coûts inutiles peuvent être évités.


30.08.2019
Communiqué

La CSSS-N tient à une régulation ferme du pilotage des admissions des médecins

Trop de médecins signifient des primes d’assurance-maladie trop élevées. santésuisse salue donc la fermeté de la CSSS-N au sujet du pilotage des admissions. Le Conseil des Etats avait auparavant affaibli ce projet. Quant au financement uniforme des prestations, la solution idéale n’a pas encore été trouvée. Il faut éviter que les personnes ayant opté pour une franchise élevée ne soit systématiquement désavantagées.


21.08.2019
Communiqué

Le Conseil fédéral entend enfin éliminer les coûts inutiles

santésuisse se félicite que le Conseil fédéral veuille prendre des mesures efficaces pour juguler la hausse des coûts de la santé. Avec la promotion de forfaits ambulatoires et d’autres mesures appropriées, il a décidé d’agir contre l’accroissement incessant du volume des prestations. Par ailleurs, santésuisse se réjouit que le Conseil fédéral prenne enfin des mesures contre les prix excessifs des médicaments dont le brevet est échu. De même, il veut réintroduire le droit de recours pour les assureurs-maladie contre l’offre excédentaire dans le domaine des hôpitaux et des EMS. Le Parlement doit désormais veiller à ce que ces mesures soient effectivement mises en œuvre.


13.08.2019
Communiqué

L’académisation inutile et coûteuse n’apporte rien aux patients, mais fait grimper les primes

Le contre-projet indirect à l'initiative sur les soins infirmiers demande un statut spécial pour les infirmières et infirmiers, qui mettra les payeurs de primes et les contribuables encore davantage à contribution. Or les conditions-cadres en vigueur sont déjà très bonnes. Afin de répondre aux besoins futurs en personnel, des ajustements ponctuels sont nécessaires dans le domaine de la formation. Compte tenu de l'augmentation des prestations de soins infirmiers liée à des facteurs démographiques, santésuisse demande un accès facilité aux professions de soins au niveau de l'apprentissage.


12.08.2019
Communiqué

Les souhaits particuliers mettent en péril l’avenir de l’assurance-maladie sociale

Les souhaits particuliers dans le système de santé risquent de provoquer une nouvelle hausse des coûts. Dans l’intérêt de payeurs de primes, santésuisse demande que les moyens soient utilisés de manière économe. La charge des primes augmente constamment. Si de coûteux souhaits particuliers doivent encore être exaucés, le système de santé ne sera bientôt plus finançable. Ce qui risque d’engendrer un rationnement et une médecine à deux vitesses. Il convient évidemment d’éviter cette évolution.


26.06.2019
Communiqué

Communiqué du programme-cadre de l'assemblée générale de santésuisse: Hausse continue de la charge financière générée par les soins de longue durée

Les soins aux personnes âgées génèrent des coûts élevés, source de préoccupations pour beaucoup de gens. Les assureurs-maladie prennent en charge les coûts des soins à hauteur de 2,8 milliards de francs par an. Cette somme représente le double d’il y a dix ans et le quadruple de ce qui avait été prévu lors de l’introduction de la loi sur l’assurance-maladie. Le personnel soignant réclame de son côté depuis quelque temps une revalorisation de la profession. L’assemblée générale de santésuisse a été l’occasion de confronter les points de vue sur ces thématiques et de se pencher sur les perspectives futures du système de soins.


21.06.2019
Communiqué

Une percée en faveur d’une qualité médicale mesurée

A une écrasante majorité, le Conseil national et le Conseil des Etats ont décidé que soient inscrites dans la loi des conditions-cadres en faveur de la transparence et de la qualité qui vont dans le sens des patient/es. Les fournisseurs de prestations se verront imposer des obligations plus contraignantes que jusqu’à présent de participer à des mesures d’assurance de qualité. Dans le domaine ambulatoire également, les patients pourront ainsi se renseigner enfin où un traitement est plus ou moins bon.


20.06.2019
Communiqué

Une décision en faveur des payeurs de primes et contre le harcèlement téléphonique

santésuisse se réjouit de la décision du Conseil des Etats de prévoir des plafonds de rémunération contraignants pour les intermédiaires également dans le domaine des assurances complémentaires. Cette mesure permettra de lutter efficacement contre le contournement des commissions plafonnées dans l’assurance de base et le « harcèlement téléphonique » des courtiers et intermédiaires indélicats – au profit des payeurs de prime.


17.06.2019
Conférence de presse

Communiqué: Fin du répit pour les payeurs de primes. Sans renversement de situation, une nouvelle augmentation des coûts menace

Avec 1% d’augmentation en 2018, la hausse des coûts de la santé dans l’assurance obligatoire des soins (AOS) a été bien plus faible que les années précédentes. L’évolution actuelle des coûts et les prévisions de santésuisse pour le futur laissent cependant craindre que ce répit ne soit déjà terminé. santésuisse table ainsi sur une progression d’environ 3% pour cette année et l’année prochaine, sans compter les requêtes supplémentaires qui pourraient faire grimper les coûts encore davantage. Il est temps pour les payeurs de primes que les mesures efficaces discutées depuis des années soient enfin mises en œuvre.


03.06.2019
Communiqué

Amélioration dans le pilotage des admissions des médecins urgemment nécessaire

Trop de médecins signifie des primes d’assurance-maladie trop élevées. C’est pourquoi un pilotage plus conséquent des admissions des médecins est nécessaire afin de mieux maîtriser les coûts de la santé. Au lieu de se prononcer en faveur de mesures de pilotage efficaces, le conseil des Etats a aujourd’hui opté pour une solution qui relève du tigre de papier. Dans l’intérêt des payeurs de primes, il reste à espérer que le conseil national restera ferme.


17.05.2019
Communiqué

Le droit de recours contre les médicaments trop onéreux franchit un obstacle important

En Suisse, les payeurs de primes font les frais des prix trop élevés des médicaments. Mais ils ne peuvent pas se défendre. C’est pourquoi santésuisse salue le fait que la commission de la santé du Conseil des Etat (CSSS-E) veuille désormais remédier à ce problème en accordant un droit de recours aux assureurs-maladie. En ce qui concerne le pilotage des admissions, les décisions de la commission rendent pessimiste. Un tigre de papier et une mise en œuvre non-coordonnée menacent de se substituer aux propositions pertinentes du Conseil national.


17.04.2019
Communiqué

Une décision en faveur des payeurs de primes et contre le harcèlement téléphonique

santésuisse se réjouit de la décision de la Commission de la santé du Conseil des Etats de prévoir des plafonds de rémunération contraignants pour les intermédiaires également dans le domaine des assurances complémentaires. Cette mesure permettra de lutter efficacement contre le contournement des commissions plafonnées dans l’assurance de base et le « harcèlement téléphonique » des courtiers et intermédiaires indélicats – au profit des payeurs de prime.


16.04.2019
Conférence de presse

Différence faible pour les médicaments brevetés mais encore élevée pour les génériques

Sur la base d’un taux de change CHF/EUR de 1.11 appliqué par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), le niveau de prix des médicaments protégés par un brevet des neuf pays européens de comparaison est de 7% inférieur à celui de la Suisse. En février 2019, les produits originaux tombés dans le domaine public étaient en moyenne 14% moins chers dans les pays européens de référence qu’en Suisse. Les génériques restent en moyenne deux fois plus chers en Suisse que dans les pays de comparaison. C’est ce que montre la dixième comparaison de prix avec l’étranger réalisée en commun par santésuisse et Interpharma, dans laquelle les prix de fabrique des médicaments sont comparés avec les prix pratiqués dans d’autres pays européens.


05.04.2019
Communiqué

Le financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires et le renforcement de la qualité sont sur la bonne voie

santésuisse encourage la promotion de la qualité et de l’efficience dans le système de santé. Un financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires est indispensable. La commission de la santé du Conseil national a posé des jalons importants pour revoir les flux de financement et renforcer la qualité.


19.03.2019
Communiqué

santésuisse souhaite une solution rapide pour rembourser les thérapies géniques

Les thérapies géniques innovantes, comme Kymriah® pour le traitement de certaines formes de cancer, offrent aux patients de nouveaux espoirs de guérison. santésuisse a par conséquent élaboré une solution pour faciliter l’accès aux nouvelles méthodes de traitement de manière simple et rapide. Les assureurs affiliés à santésuisse prévoient donc une indemnisation de l’ordre de 200'000 francs par patient, en plus du forfait ordinaire par cas.


14.03.2019
Communiqué

Le Conseil national intervient contre les appels indésirables - Au Conseil des Etats d’agir également

santésuisse et les assurances-maladie affiliées saluent la décision du Conseil national de réguler le démarchage de clients et les commissions pour l’ensemble de la branche de l’assurance-maladie. Un pas important contre les appels indésirables en provenance de Suisse et de l’étranger vient d’être franchi. Il appartient maintenant au Conseil des Etats d’agir dans l’intérêt des citoyennes et de citoyens.


05.03.2019
Communiqué

Le Conseil des Etats veut plus de qualité dans le système de santé

Le Conseil des Etats s’est prononcé en faveur de plus de qualité dans le système de santé. Il est prêt à demander des engagements de la part des médecins. Après que le Conseil national a accepté à une large majorité le modèle proposé par la commission, le Conseil des Etats fait maintenant de même. santésuisse salue cette décision.


19.02.2019
Communiqué

Une occasion manquée: la concentration de la médecine hautement spécialisée peine à progresser

Les opérations chirurgicales complexes nécessitent une pratique très régulière pour garantir la sécurité des patients. Il est donc primordial de fixer un nombre minimal de cas. S’agissant des opérations complexes de chirurgie viscérale, les cantons ont en tout cas décidé qu’elles ne seraient plus réalisées que dans certains hôpitaux. Il est toutefois incompréhensible que deux domaines en aient été exclus – d’autant plus que l’objectif de 12 cas par an et hôpital est somme toute modeste.


15.02.2019
Communiqué

Les mesures plus efficaces contre les appels téléphoniques

santésuisse et les assureurs-maladie affiliés se félicitent de la décision de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) d’adopter une réglementation contraignante, obligatoire pour l’ensemble de la branche de l’assurance-maladie, pour le démarchage et les commissions versées aux intermédiaires. Cette décision constitue un pas important en vue de mettre un terme au «harcèlement téléphonique» opéré depuis la Suisse et l’étranger. Des amendes élevées ont été proposées par les assureurs pour juguler ces pratiques.


18.01.2019
Communiqué

Engagement en faveur de la qualité

La commission de la santé du Conseil des Etats (CSSS-E) a clairement démontré qu’elle a l’intention d’adopter des mesures en faveur des patientes et des patients. Ceci alors qu’elle n’avait pas voulu, dans un premier temps, entrer en matière sur les propositions concernant la qualité. La concrétisation de ce projet de loi risque toutefois de devenir problématique. La CSSS-E s’est prononcée à une courte majorité en faveur d’une variante moins contraignante pour les fournisseurs de prestations que celle de la commission du Conseil national.



Interlocuteurs