santésuisse mise sur la qualité du résultat

Une haute qualité des traitements médicaux aux coûts acceptables est dans l’intérêt des assurées et représente une préoccupation majeure des assureurs-maladie. Le moyen le plus efficace pour atteindre ce but consiste dans le maintien d’une concurrence efficace au niveau de la qualité. santésuisse mise sur des contrats et des concepts de qualité  élaborés en collaboration avec les associations des fournisseurs de prestations.

Les assureurs-maladie ne concluent en principe pas de convention sans dispositions qui concernent l‘assurance-qualité. L'Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques (ANQ)  fait avancer avec succès les mesures de la qualité comparables sur le plan national.  santésuisse exige que toutes les mesures soient transparentes et spécifique à chaque hôpital. santésuisse exige également le développement commun de concepts et de programmes sur le plan national à caractère obligatoire pour les domaines des soins dans lesquels l‘assurance-qualité est moins avancée en comparaison avec le domaine hospitalier afin d’obtenir des mesures comparables de la qualité des résultats et uniformes dans toute la Suisse.

Les données pour la concurrence qualitative

Les données de mesure doivent être disponibles afin de garantir le fonctionnement de la concurrence au niveau de la qualité d’un fournisseur de prestations.  Les résultats des mesures doivent porter sur l’ensemble du territoire et doivent être comparables et transparents, afin que les patients soient en mesure de faire un choix du fournisseur de prestations en connaissance de cause.  Des mécanismes de sanction efficaces et de source sûre contre les fournisseurs de prestations mauvais payeurs qui ne participent pas aux mesures forment d’autre part une base importante pour la concurrence en termes de qualité. santésuisse accorde une attention particulière à l’instauration de telles conditions.  Les conditions en rapport avec la compétitivité au niveau de la qualité doivent être favorisées de concert avec les associations des fournisseurs de prestations.

santésuisse mise sur les contrats 

La conclusion de contrats de qualité avec les fournisseurs de prestations est un instrument important pour santésuisse pour déterminer la qualité, respectivement encourager la mesure de la qualité. L’article 77 alinéa 1 OAMal constitue la base légale pour la conclusion de contrats de qualité. Les fournisseurs de prestations et les assureurs sont tenus à régler le contrôle de qualité, d’éventuelles sanctions lors d’inobservations des exigences de qualité ainsi que le financement dans le cadre des conventions tarifaires ou contrats de qualité.    

La plupart des prestataires de soins médicaux disposent d’un contrat de qualité. Soit sous forme de contrat séparé ou sous forme de partie intégrante du contrat tarifaire respectif.

Interlocuteurs

Plus d'informations

Qualab

ANQ

Indicateurs de qualité de l’OFSP

Hostofinder santésuisse 

 

Définition de la qualité des résultats

Modifications subjectives et/ou objectives de l’état de santé d’un patient suite à des prestations de soins (Donabedian, 1980).

 

 

26.10.2018
Communiqué

Mise en œuvre efficace de la limitation des admissions

santésuisse salue les décisions de la Commission de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) relatives à la gestion des admissions des médecins dans les cantons. La CSSS-N entend assurer une mise en œuvre systématique et donc efficace afin de réellement freiner la croissance des coûts.


08.10.2018
Article infosantésuisse

Une solution standardisée, systématique – et faisable !

Dans le domaine médical, la concurrence en matière de qualité reste assez faible, surtout en ambulatoire. C’est pourquoi santésuisse soutient la mise en place d’une vaste plateforme nationale dédiée à la qualité, comme celle prévue dans le projet de loi actuellement débattu au Parlement.


12.09.2018
Mise au point

Mise au point Politique de la santé Nr. 03/2018

Jeter les bases du financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires - En finir avec la « Chirurgie occasionnelle » - Plafonnement souhaité


01.09.2018
Article infosantésuisse

Amélioration continue de la qualité des traitements

(OAMal) oblige les fournisseurs de prestations ou leurs associations à réaliser des contrôles systématiques de la qualité.


04.07.2018
Consultation

Canton du Valais: révision totale de la loi sur la santé (LS)

santésuisse se félicite des ajustements prévus dans la loi sur la santé publique du canton du Valais dans le but de garantir une qualité élevée des soins. Les exigences relatives à la planification des soins médicaux ambulatoires spécialisés devraient être précisées. Il convient de tenir compte du fait que la LAMal prévoit explicitement le libre choix du médecin et de l‘hôpital pour les assurés dans toute la Suisse, c’est-à-dire également en dehors du canton. Selon santésuisse, la réglementation par le canton des équipements médico-techniques lourds n’est pas la bonne manière de maîtriser les coûts de la population. Le recours à ces prestations se fait au niveau intercantonal. Avec une structure tarifaire appropriée dans le domaine de l’imagerie médicale, les incitations erronées actuelles peuvent être éliminées et le problème du surapprovisionnement être ainsi réduit. Cela permettrait de contrôler les coûts selon les critères de l’économie de marché, sans que l’État n’ait à intervenir pour prendre des mesures de correction.


29.06.2018
Communiqué

Les mesures de qualité doivent être appliquées

Avec son entrée en matière à l’unanimité sur le projet fortement amélioré du Conseil national concernant la qualité dans le système de santé, la Commission de la santé du Conseil des Etats donne aussi le bon signal : les mesures de qualité inscrites dans la LAMal doivent enfin pouvoir être appliquées. Ainsi, les conditions seront réunies pour réaliser des progrès en matière de transparence de la qualité dans le domaine ambulatoire également.


18.06.2018
Conférence de presse

Communiqué: Assemblée générale de santésuisse: la qualité et l’économicité mises en avant

La qualité médicale est l’élément décisif pour développer notre approvisionnement en soins. Une meilleure qualité, démontrée en toute transparence, profite à l'ensemble de la population. Les fournisseurs de prestations dont la qualité des soins est insuffisante doivent à l'avenir s’attendre à des sanctions.


13.06.2018
Communiqué

santésuisse se félicite des décisions en faveur de l'amélioration de la qualité et de l'efficacité dans le secteur de la santé

La qualité des prestations médicales doit présider au développement de notre approvisionnement en soins. Une qualité transparente profite à l'ensemble de la population et à tous les répondants des coûts. santésuisse se félicite donc des décisions prises par le Conseil national pour la mise en œuvre, au plan national, de mesures dans le domaine de la qualité. Il crée ainsi les conditions indispensables pour garantir et améliorer globalement la qualité du système de santé suisse.


02.06.2018
Article Mise au point

Les fournisseurs de prestations sont à la manœuvre

Il est temps que la garantie de la qualité des prestations médicales soit enfin imposée dans toute la Suisse. Les assureurs-maladie sont toutefois d’avis que la Confédération doit se contenter de définir les conditions-cadres et les incitations pour une véritable concurrence basée sur la qualité.


01.06.2018
Article infosantésuisse

Réadmissions imprévues comme indicateur de qualité

L’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et cliniques (ANQ) a publié pour la première fois les taux de réhospitalisations par hôpital. 18 hôpitaux sur 146 atteignent une valeur nettement supérieure à la norme.


25.05.2018
Mise au point

Mise au point Politique de la santé Nr. 2/2018

Les admissions de médecins dans l’impasse - Les fournisseurs de prestations sont à la manoeuvre - Priorités surprenantes du Conseil fédéral


09.04.2018
Article infosantésuisse

Maîtrise des coûts: des mesures prometteuses

Outre l’introduction controversée des budgets globaux, le groupe d’experts constitué par le Conseil fédéral propose d’autres mesures au potentiel indéniable pour enrayer la hausse des coûts de la santé.


09.04.2018
Article infosantésuisse

Elle tourne, elle tourne la machine de Tinguely

Si l’on mesurait la qualité d’un système de santé à l’aune du nombre de prestations qu’il produit, le système suisse serait non seulement l’un des plus coûteux mais aussi l’un des meilleurs. En réalité, notre système est bon, mais peut-être pas autant que de nombreux fournisseurs de prestations nous le font croire.


09.02.2018
Communiqué

La FMCH et santésuisse conviennent d’un tarif forfaitaire ambula-toire

santésuisse et l’Association suisse des médecins avec activité chirurgicale et invasive (FMCH) ont signé une convention portant sur un tarif forfaitaire ambulatoire. Le prix d’un forfait ambulatoire inclut les prestations pré- et postopératoires. Ceux qui veulent facturer sur la base de forfaits doivent s’engager à participer à des mesures de garantie de la qualité.


01.10.2017
Article infosantésuisse

Le potentiel est chiffré, la réalisation se fait attendre

Eliminer les traitements inefficaces du catalogue des prestations et limiter les obligations de remboursement non pertinentes: tel est l’objectif de la réévaluation des prestations de l’assurance obligatoire des soins. Le problème, c’est que les processus sont d’une complexité hallucinante et les décisions d’une lenteur affligeante.


26.06.2017
Consultation

santésuisse approuve le projet du Conseil fédéral relatif à l’ordonnance sur l’enregistrement des maladies oncologiques (OEMO)

santésuisse soutient l’obligation d‘enregistrer les maladies oncologiques et espère qu’elle permettra d’améliorer très nettement la qualité des traitements oncologiques. santésuisse salue également la coordination entre les différents registres cantonaux des tumeurs et la fusion des données au niveau fédéral.


31.05.2017
Mise au point

Politique de la santé No 2/2017

Investir dans la qualité et l'efficacité - Â l'Ouest rien de nouveau ! - L'esprit de clocher: und frein aux réformes


03.02.2017
Communiqué

La qualité des prestations médicales doit devenir transparente

La Commission de la santé du Conseil national (CSSS-N) a pris des décisions majeures en faveur de prestations médicales de haute qualité. Si le Parlement la suit, notre système de santé connaîtra une évolution positive et accroîtra son efficacité. A l’heure actuelle, trop de prestations inutiles ou dont l’efficacité est controversée sont fournies. Elles coûtent chaque année plusieurs milliards de francs aux payeurs de primes et aux pouvoirs publics, sans apporter aucun bénéfice tangible aux patients.


16.01.2017
Consultation

Modification de l’ordonnance sur la procréation médicalement assistée (OPAM)

n'existe qu'en allemand santésuisse se félicite en principe de l’adaptation de l‘OPAM. La garantie d’une qualité et d’une sécurité élevées dans le domaine complexe de la médecine de la procréation est en phase avec les exigences politiques de santésuisse pour l’amélioration du suivi médical et de soins de haute qualité.


15.11.2016
Exposé

Pistes de solutions: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de santé suisse?

Verena Nold, Directrice de santésuisse, 2e Congrès de novembre


15.11.2016
Conférence de presse

Congrès de novembre 2016: Les prestations de médiocre qualité ne doivent pas peser sur les primes d’assurance-maladie

L’assurance obligatoire des soins doit rembourser chaque année plusieurs milliards de francs de prestations qui ne sont d’aucune utilité aux patients. Cette situation est insoutenable pour les payeurs de primes et les contribuables. A l’occasion de son «Congrès de novembre» 2016, qui s’est tenu aujourd’hui à Berne, santésuisse a présenté un catalogue de mesures permettant de rectifier le tir.


14.10.2016
Communiqué

Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national concernant le projet du Conseil fédéral relatif à la qualité

santésuisse se félicite de la décision de principe prise aujourd'hui par la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national de discuter sérieusement du projet du Conseil fédéral relatif à la qualité et si nécessaire d'apporter des modifications. Entrer en matière sur le projet relatif à la qualité est une condition préalable importante pour le développement rapide du système de santé suisse. Il y a trop de prestations inutiles ou à effet controversé qui pourraient également conduire à des contraintes phy-siques, psychologiques et financières pour les patients. Cette surabondance de prestations représente par ailleurs un fardeau de taille pour l’assurance-maladie.


21.06.2016
Communiqué

125 ans au service des assurés - Concevoir le système de santé, augmenter la qualité, freiner les coûts

Il y a exactement 125 ans, en 1891, a été fondé le « Concordat » - dont est issu plus tard santésuisse - afin de combler les lacunes du système d’assurance pour une meilleure couverture des assurés. Aujourd’hui, les défis à relever sont le progrès médical, l’évolution démographique et la hausse persistante des coûts. santésuisse, la principale association des assureurs-maladie, contribue avec son savoir-faire et des propositions innovantes à adapter le système de santé aux exigences de notre époque.


27.05.2016
Mise au point

Mise au point - Politque de la santé No 2/2016

Tant va la cruche à l’eau qu’elle finit par se casser - Soutenir la compétition pour la qualité - Libre choix de l’hôpital uniquement dans le canton de résidence?


06.04.2016
Mise au point

Mise au point - Politique de la santé No 1/2016

L’économie planifiée lutte contre ses propres symptômes - Non à l’exclusion des partenaires tarifaires et à un surcroît de charges pour les payeurs de primes - Prix excessifs des médicaments : santésuisse réclame un droit de recours


04.02.2016
Communiqué

hostofinder.ch propose une compilation des données les plus récentes

santésuisse et Konsumentenforum répondent aux attentes des patients en mettant à leur disposition les informations relatives à la qualité dont ils ont besoin. Le comparateur ex-haustif des hôpitaux lancé il y a deux mois est désormais encore plus rapide. Il est égale-ment plus complet puisque les dernières données concernant la satisfaction des patients et les infections des plaies peuvent à présent être consultées. Diverses optimisations ont par ailleurs été réalisées suite aux commentaires des assurés et des consommateurs.


28.01.2016
Exposé

Nutzen der ANQ-Messungen für die Krankenversicherer

Verena Nold, Direktorin santésuisse, ANQ Q-Day, n'existe qu'en allemand


30.11.2015
Mise au point

Mise au point - Politique de la santé No 4/2015

Nous risquons une débâcle financière - Le système de santé a besoin d’une concurrence en matière de qualité - Céder les gains d’efficacité à l’assurance-maladie


24.11.2015
Conférence de presse

Congrés de novembre 2015: Des idées de réforme pour un système de santé libéral

De nouvelles approches doivent permettre de garantir la qualité élevée et la viabilité financière du système de santé. A l’occasion du congrès de novembre « Santé 2020+ », organisé ce jour à Berne par santésuisse, des experts de renom ont présenté leurs propositions devant un parterre de politiciens, de représentants des pouvoirs publics et de fournisseurs de prestations. santésuisse invite à une discussion approfondie de ces idées de réforme.


18.11.2015
Conférence de presse

Une première en Suisse: comparaison claire et exhaustive des hôpitaux

Grâce au comparateur des hôpitaux de santésuisse, les assurés et les consommateurs suisses peuvent s’informer pour la première fois, de manière claire et exhaustive, sur la qualité des soins et la satisfaction des patients dans des hôpitaux de soins aigus. Cette nouvelle plate-forme électronique aide les assurés lors du choix d’un hôpital.


25.09.2015
Exposé

Qualitätsmessung in der Medizin, Vorschläge zur Zusammenarbeit

Verena Nold, Direktorin santésuisse, forumofac.15 - das apothekertreffen, n'existe qu'en allemand


14.09.2015
Communiqué

Renforcer les droits des patients et la responsabilité des hôpitaux

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a élaboré une stratégie afin de réduire le nombre des infections contractées dans les hôpitaux et les établissements médicosociaux (EMS). santésuisse estime que des points essentiels sont négligés par l’OFSP: pour amener les hôpitaux à s’engager et à apporter des améliorations, santésuisse préconise des mesures strictes et continues des infections. Les statistiques des infections dans les hôpitaux doivent, par ailleurs être accessibles de façon transparente au grand public. Les droits des patients concernés doivent être renforcés, de même que la responsabilité des hôpitaux. Cela permettrait de mieux atteindre les objectifs visés que des règles générales et des campagnes d’informations coûteuses.


22.07.2015
Communiqué

Exigences de qualité accrues pour le démarchage téléphonique

Le nouvel accord de branche des assureurs-maladie doit permettre d’augmenter la qualité du démarchage téléphonique. Les consommateurs seront ainsi mieux protégés contre les appels indésirables et l’indemnisation des intermédiaires sera limitée dans le domaine de l’assurance obligatoire des soins. Un formulaire en ligne sur le site de santésuisse donne la possibilité aux consommateurs de signaler les éventuels manquements des assureurs-maladie, courtiers, intermédiaires et opérateurs de télémarketing. L’accord de branche entre en vigueur le 1er janvier 2016.


29.05.2015
Mise au point

Mise au point - Politique de la santé No 2/2015

Plus de modération, moins de bureaucratie - Gel des admissions de médecins: un obstacle à une meilleure qualité et à des coûts plus bas - Il faut baisser les Prix des médicaments ainsi que des moyens et des appareils!


02.03.2015
Mise au point

Mise au point - Politique de la santé No 1/2015

Caisse unique : par la petite Porte? - Coopération et échanges plutôt qu'étatisation - Qui paie les surcapacités coûteuses des hôpitaux?


31.10.2014
Communiqué

Optimiser les traitements anticancéreux: santésuisse soutient le projet du Groupe Suisse de Recherche Clinique sur le Cancer (SAKK)

santésuisse oeuvre en faveur de la qualité élevée et de l’optimisation constante des traitements, en particulier pour les personnes atteintes de cancer. Elle soutient en l’occurrence un projet visant l’amélioration du traitement des femmes atteintes d’un cancer du sein et des hommes souffrant d’un cancer de la prostate avec formation de métastases osseuses. Celles-ci provoquent souvent une perte osseuse et des fractures associées à de fortes douleurs. Le projet du Groupe Suisse de Recherche Clinique sur le Cancer (SAKK) vise à optimiser le traitement de ces métastases.


09.10.2014
Communiqué

Des mesures pérennes contre la hausse des coûts et des primes

Les coûts de l’assurance-maladie sociale augmentent chaque année et dans la foulée, les primes s’envolent également. Les principales causes de cette évolution sont le progrès médical, le vieillissement de la population et l’offre croissante de prestations médicales. Il est temps d’agir afin de mieux contrôler les coûts. L’association faîtière des assureurs-maladie propose notamment de mesurer systématiquement la qualité et d’évaluer les avantages des traitements médicaux ainsi que de mettre en place de nouvelles formes de financement permettant de décharger les payeurs de primes.


29.08.2014
Papier de positionnement

Stratégie qualité de santésuisse 2014 – 2016

L'une des préoccupations majeures des assureurs-maladie est de garantir une qualité élevée des traitements médicaux à des coûts finançables. Le moyen le plus efficace pour y parvenir est d'instaurer une concurrence saine en matière de qualité entre les fournisseurs de prestations.


01.07.2014
Article infosantésuisse

Qualité : encore beaucoup à faire

Les assureurs-maladie sont très attachés à une qualité élevée des soins médicaux associée à des prix acceptables. Le meilleur moyen d’y parvenir est une concurrence efficace entre les fournisseurs de prestations. Avec certains d’entre eux, les assureurs-maladie ont pu faire avancer les choses dans ce domaine. Un bilan des mesures prises en Suisse et une comparaison avec l’étranger donnent une idée du chemin qui reste à parcourir.


Interlocuteurs

Qualité avérée dans le laboratoire médical

Les laboratoires peuvent uniquement facturer leurs prestations dans le cadre de l’assurance de base obligatoire, s’ils participent à des mesures d'assurance qualité. Ainsi 98% des exploitants d’un laboratoire participent aux mesures de qualité.  

Sont admis comme fournisseurs de prestations pratiquant à la charge de l’assurance- obligatoire des soins  (AOS, assurance de base) les laboratoires qui participent aux mesures relatives à la garantie de la qualité prévues à l’article 77 OAMal. ), Dès lors, les partenaires tarifaires ont – afin de mettre en  œuvre  les mesures relatives  à la qualité –  créé par convention la commission QUALAB ( (www.qualab.ch), ce qui peut être considéré comme convention de qualité au sens de l’article 77 OAMal.  La convention prévoit entre autres la participation aux contrôles de qualité dans des centres de contrôle de qualité (CCQ)  reconnus par la QUALAB.  

La transparence accroît la qualité

Le  registre des codes-créanciers (rcc ; registre officiel de tous les fournisseurs de prestations médicales reconnus) indique si un laboratoire peut facturer  les analyses à la charge de l’assurance de base. La transparence qui en résulte est importante, étant donné qu’elle contribue à la sécurité des patients.

 

 

Interlocuteurs

Mesure de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques

Une qualité optimale des traitements doit être garantie pour les patientes et les patients hospitalisés. Chaque hôpital qui doit traiter des patients obligatoirement assurés doit - en ce qui concerne les mesures relatives à la qualité - appliquer les directives de l'Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques (ANQ).  Les données de qualité de chaque hôpital ou de chaque clinique peuvent être consultées sur Internet. 

Les partenaires tarifaires ont élaboré des réglementations concrètes lors du changement de système tarifaire au 1er janvier 2012, à savoir, du tarif à l’acte (forfait de jour) au tarif forfaitaire (forfait par cas ou DRG). Une des réglementations concerne les mesures obligatoires relatives à la qualité de l’ANQ et leur publication régulière. L’article 77 OAMal oblige les fournisseurs de prestations à élaborer des programmes en matière d’exigences de la qualité des prestations et de promotion de la qualité. Cela rend les hôpitaux compétitifs qui sont en mesure d’offrir des traitements de haute qualité à des prix avantageux.  

Tous les hôpitaux participent aux mesures de qualité.

L'ANQ et ses partenaires H+, la CTM, CDS et santésuisse ont signé le contrat national de qualité. L’adhésion au contrat de qualité oblige les hôpitaux et les cliniques ainsi que les répondants des coûts à réaliser les mesures imposées et oblige les répondants des coûts de régler les modalités d’exécution dans les conventions tarifaires ou les conventions sur les prestations.

Tous les hôpitaux et cliniques ainsi que tous les assureurs et cantons ont adhéré au contrat de qualité. La publication des résultats en partenariat par rapport aux mesures de qualité au niveau des fournisseurs de prestations favorise la confiance envers ces derniers et dans le système tarifaire DRG. Les résultats des mesures sont publiés sur le site Internet ANQ et sont à la disposition du public.

Hostofinder de santésuisse

santésuisse et le Forum des consommateurs ont lancé la première plate-forme de comparaison compréhensible et intégrale pour les hôpitaux suisses: L’hostofinder lie tous les indicateurs actuellement disponibles au public sur la qualité des traitements et la satisfaction des patients. En plus, il assiste l’utilisateur lors du choix de l’hôpital fondé sur des faits. Il contribue ainsi à une meilleure transparence. Les indicateurs de qualité publiés dans l’hostofinder proviennent entre autres des mesures de qualité de l’ANQ.

Interlocuteurs

Le programme de mesure en ergothérapie favorise l'amélioration continue de la qualité

Conformément au mandat légal, l'amélioration de la qualité des fournisseurs de prestations doit être encouragée. Ainsi, depuis 2011, un contrat relatif à la qualité entre les partenaires tarifaires régit la mesure et l'évaluation de la qualité des résultats en ergothérapie. Les mesures révèlent que thérapeutes et patients sont clairs sur les objectifs de la thérapie. Et dans deux tiers des cas, les objectifs du traitement sont précisément atteints.

L'instrument GAS (Goal Attainment Scaling) est utilisé pour mesurer la qualité des résultats des ergothérapeutes et des organisations d'ergothérapie. Il s'agit de vérifier dans quelle mesure les objectifs formulés sont atteints après neuf séances de thérapie.

Un instrument qui a fait ses preuves

Le GAS est un instrument normalisé, valide et fiable qui exprime par une valeur numérique le degré de réalisation des objectifs fixés individuellement. De plus, la définition de l’objectif et l'évaluation de la réalisation de ce dernier sont des éléments centraux du processus ergothérapeutique. La mise en œuvre de l'instrument GAS constitue donc une approche en vue du développement de la qualité.

Le relevé des données satisfait aux exigences de l'art. 77 OAMal et repose sur un contrat de qualité entre l'Association suisse des ergothérapeutes (ASE) et la Croix-Rouge suisse (CRS) d'une part et santésuisse – Les assureurs-maladie suisses d’autre part.

La qualité est mesurée depuis 2011

Après une phase pilote de plusieurs années, l'enquête qualité GAS est réalisée chaque année depuis 2011 via une plateforme en ligne. Tous les ergothérapeutes sont tenus d'enregistrer au moins cinq de leurs cas d'assurance-maladie entre les mois de février et septembre. Grâce à l'accès individuel à la plate-forme en ligne, ils peuvent saisir et gérer leurs propres données en permanence de même que comparer leurs résultats à ceux du collectif de comparaison (benchmark).

Chaque année, la Commission paritaire Qualité examine le rapport avec l'évaluation des données et suit l'évolution des résultats. La participation est contrôlée et en cas de non-participation, elle décide des conséquences appropriées.

En 2017, 1481 ergothérapeutes ont documenté 6734 cas avec un total de 21 570 objectifs formulés sur la plate-forme. Le graphique suivant illustre les valeurs moyennes de réalisation des objectifs de cette enquête dans le résultat global et les compare aux valeurs des enquêtes précédentes.

Le graphique montre qu'avec une valeur moyenne totale de 0,24, l'objectif du traitement a été légèrement dépassé en moyenne. Avec un écart-type de +/-0,51, c'est un très bon résultat : 64% ou plus de 13 800 objectifs ont été atteints avec précision et 28% des objectifs ont été dépassés. Seuls 8 % des objectifs de traitement n'ont pu être atteints. En comparaison régionale, les valeurs obtenues ne fluctuent que très peu. Les valeurs sont également assez proches selon les spécialités. Les objectifs sont donc formulés de manière très réaliste en moyenne et sont atteints au cours des 9 séances.

 

 

Interlocuteur

Plus d'informations

Jahresbericht 2017 Paritätische Kommission Qualität Ergotherapie (n'existe qu'en allemand)