Carte complétée par une application

Article infosantésuisse


01.06.2018

Carte d’assuré virtuelle

Carte complétée par une application

La carte d’assuré disponible via une application sur son smartphone? Selon les responsables de projet de SASIS SA, ce pas de plus vers la transformation numérique du système de santé devrait être franchi encore cette année.

Avez-vous votre carte d’assuré?» C’est la question rituelle qui nous est posée lorsque nous allons chez un médecin, à la pharmacie ou chez un physiothérapeute. Nous nous mettons alors tous à fouiller dans notre portefeuille ou portemonnaie pour finir par trouver le précieux «sésame » entre le permis de conduire, la carte bancaire et le passeport.

Un complément virtuel à la carte d’assuré

Selon les prévisions de SASIS SA, le logisticien des données du groupe santésuisse, il existera bientôt un complément virtuel à la carte d’assuré physique. L’entreprise travaille actuellement d’arrache-pied à l’élaboration d’une solution nomade. Concrètement, l’assuré pourra à l’avenir télécharger une application dans l’App Store et créer une carte d’assuré personnelle virtuelle. Les données seront lues chez le médecin ou le thérapeute sous une forme standardisée, par exemple via Bluetooth ou le standard de transmission sans contact NFC, qui sert de plus en plus pour les paiements sans espèces. Il ne sera plus nécessaire de saisir laborieusement le numéro d’assuré avant une consultation. Selon Dominik Baumgartner, responsable du centre Cada de SASIS SA: « La tendance à la numérisation est également omniprésente dans le système de santé. Cela fait longtemps que la plupart des assureurs-maladie proposent à leurs clients des portails en ligne personnalisés, auxquels il est possible d’accéder à tout moment avec l’appli installée sur le smartphone, par exemple pour consulter ses décomptes de prestations. Avec le lancement de la carte d’assuré virtuelle, nous voulonsfaire un pas de plus et offrir une solution standardisée à la branche, qui consiste non seulement à numériser la carte d’assuré, mais pourrait aussi, dans un deuxième et troisième temps, permettre une authentification sûre vers le portail de son assureur-maladie tout en respectant les exigences strictes en tant que moyen d’identification pour le dossier électronique du patient ». Conformément à l’article 42a de la loi sur l’assurance-maladie (LAMal), la carte d’assuré peut en effet être utilisée comme moyen d’identification pour le dossier électronique du patient.

Protection contre les abus

La carte d’assuré disponible également comme application ou dans le «wallet » du smartphone répond aux attentes des « digital natives » ou natifs numériques en français – c’est-à-dire de cette génération croissante qui se sent comme un poisson dans l’eau dans le monde numérique. Ou même des parents qui veulent saisir la carte d’assuré de leurs enfants sur leur téléphone portable. Mais les fournisseurs de prestations et les assureurs-maladie tirent aussi profit de la solution numérique : la procédure administrative est plus simple lors de l’admission d’un patient et la carte d’assuré virtuelle «approved by SASIS» protège des abus car les cartes non valides sont immédiatement détectées. Le projet de la carte d’assuré virtuelle est actuellement en phase de développement. Selon Dominik Baumgartner : «Nous travaillons étroitement avec nos assureurs pour déterminer leurs besoins et exigences concrets. Pour la mise en œuvre technique, nous misons sur le savoir-faire de nos partenaires technologiques de longue date. Si tout se passe comme prévu, nous devrions pouvoir lancer la carte virtuelle d’ici fin 2018. Les applications complémentaires comme l’authentification sûre vers le portail des assureurs suivront dès 2019. (SST)

Pour approfondir ce sujet: www.sasis.ch > Carte d’assuré > Journée thématique: Transformation numérique

Contatto